A propos


La S.A. AMOS a été créée en 1983 sur base de l'expertise mécanique des « ATELIERS DE LA MEUSE » et du savoir-faire optique de l'Institut d'Astrophysique de l'Université de Liège. La société emploie 80 personnes spécialisées dans la conception et la réalisation de systèmes optiques, mécaniques et opto-mécaniques de très grande précision, principalement destinés a l'exportation pour l'industrie spatiale et pour l'astronomie professionnelle.
Ils sont repartis en trois catégories :
Les équipements de tests au sol : destinés à qualifier les satellites ou leurs charges utiles dans des conditions similaires à celles rencontrées lors des vols spatiaux. Ce sont des cuves à vide recréant le vide spatial, des panneaux thermiques simulant les températures de vol ou des stimuli optiques, par exemple, des collimateurs pour simuler les fronts d’onde reçu des étoiles.
L'exemple le plus parlant est sans doute la fourniture des différents simulateurs d'ambiance spatiale au Centre Spatial de Liege dont le dernier mesure 7 mètres de haut et 6,5 mètres de diamètre.
Les équipements embarqués conçus et fabriqués pour le vol spatial et qui viennent prendre place a bord de satellites, de sondes interplanétaires ou d'une navette spatiale. II s'agit principalement de miroirs, de montures, de télescopes, de structures ou de mécanismes.
Le plus connu est le télescope à trois miroirs de l'expérience GERB, embarque à bord du satellite européen Meteosat. Ce télescope pèse 1 kg650 et mesure 17 sur 13cm.
Les équipements d'astronomie professionnelle : ce sont des télescopes, des composants ou instruments qui équipent les plus grands observatoires terrestres mondiaux.
Les ATS (Auxilliary Telescope System) conçus et fabriqués pour le site d'exploitation de I'ESO à Cerro Paranal au Chili (VLTi) restent l'exemple phare. Ils pèsent 32 tonnes, mesurent 6 mètres de haut et disposent d'un miroir primaire de 2 mètres de diamètre. Dans quelques mois, AMOS livrera à l’Inde le plus grand télescope jamais installé en Asie, avec un miroir primaire de 3.6 mètre de diamètre. Ce télescope pèse environ 150 tonnes.

AMOS est, aujourd'hui encore, un des rares intégrateurs complets wallons capable de gérer, en interne ou avec des sous-traitants locaux, tous les projets de A à Z. De la conception et des calculs initiaux, en passant par les plans, la fabrication, l'assemblage et les tests jusqu'à l'installation sur site. Le tout avec des technologies aussi différentes que la mécanique, l'optique, la thermique ou l'électronique mais également les technologies des matériaux, du vide poussé, du soudage et de l'assemblage.


Structure et clientèle

AMOS réalise des ventes et prestations annuelles 11-12 millions d'Euro, dont 90 % a l'exportation. Son actionnariat est compose, entre autres, de la SOGEPA, de Meusinvest, de SIBL, de Defim et d’actionnaires privés minoritaires.
A côté du CSL ou Arcéo en Belgique, elle compte de nombreux clients européens comme l'ESA, l'ESO, Astrium EADS, Thales Alenia Space. Elle est également active ou cherche à se développer sur des marchés asiatiques tels que l'Inde ou la Corée, ainsi que sur le marché américain.





 ON FOCUS - Diamond Turning

Advanced Mechanical and Optical Systems (AMOS) manufactures small optical pieces by diamond turning mainly for infrared applications but also, after post polishing, for visible or ultraviolet. Concave or convex mirrors up to 500mm can be machined with extreme...
Savoir plus


 LASTNEWS

AMOS NewsLetter 2013_20141 Part 1


Savoir plus

AMOS NewsLetter 2013_20141 Part 2


Savoir plus